Absences

Absences
 / Interventions électroniques environnementales
 / 2008 - 2011

Absences est un projet d'interventions dans l'espace naturel au moyen d'objets électroniques actifs. Les objets sont déployés dans l'espace et interagissent de façon autonome avec les éléments naturels environnants, à travers différentes stratégies relationnelles. S'élaborant à la frontière des arts numériques et de l'art environnemental, le projet propose une réflexion sur les notions de naturel et d'artificiel, de vivant et de non-vivant, d'interaction et d'adaptation.

Description

Absences est un projet d'interventions dans des environnements extérieurs au moyen d'objets électroniques actifs. S'élaborant à la frontière des arts numériques et de l'art environnemental, le projet propose une réflexion sur les notions de naturel et d'artificiel, de vivant et de non-vivant, d'interaction et d'adaptation. Chaque intervention consiste en la création et l'installation de dispositifs électroniques autonomes au sein d'un écosystème spécifique. Le projet est développé de façon continu, à travers une série de résidences, chaque contexte en contribuant au développement conceptuel et technique du travail.

Cinq interventions expérimentales extérieures ont ainsi été produites entre 2008 et 2011 dans différents lieux à travers le monde. Chaque intervention de la série cherche à intégrer un agent artificiel autonome alimenté à l'énergie solaire au sein d'un écosystème non-humain. Ces agents tentent de s'adapter à leur environnement afin de survivre, de répondre à leurs besoins propres, à leurs propres objectifs, de satisfaire leurs propres désirs. Ils travaillent donc à l'opposé des technologies traditionnelles (qui cherchent plutôt à utiliser la nature pour satisfaire les besoins humains). Les contraintes imposées par la nature des travaux et la méthodologie (électronique, auto-suffisance énergétique, budgets limités, résidences, nomadisme) créent des situations où la technologie est toujours dans une relation d'infériorité avec son environnement.

La nature adaptative des rapports entre les agents et leur environnement se reflète dans le processus de recherche-création lui-même, chaque intervention étant ouvertement déterminée par le contexte de résidence dans laquelle elle est conçue. Le processus de recherche-création est dûment documentés par des photos, des schémas, des croquis, des notes, des textes et des vidéos. Le projet s'appuie également sur un ensemble de contraintes propres au travail en résidence et favorise ainsi les approches "low-fi", "open source" et DIY ("Do-It-Yourself") au lieu du "hi fi" et des solutions commerciales.

Exposition

Une installation vidéo a été spécialement conçue pour la présenter le projet dans un espace d'exposition. Il se compose de cinq (5) petits écrans HDTV distribués à même le sol. Chaque écran présente une documentation vidéo (12 à 15 minutes) d'une des interventions de la série, présentant le processus de recherche-création, y compris des expériences, des prototypes et des photos. L'installation offre au visiteur un récit déconstruit du projet, fait d'un mélange hétéroclite d'expériences scientifiques, de croquis, de diagrammes, de paysages et d'aventures. Sa structure offre au visiteur de nombreuses possibilités pour circuler dans l'oeuvre et établir une relation avec le projet.

Des éléments supplémentaires tels que des dispositifs, des reproductions, des notes originales et des croquis, etc. peuvent également être inclus dans le cadre d'une exposition, si l'espace le permet.

Crédits

Concept et réalisation: Sofian Audry

Assistance technique:

  • Meriol Lehmann (Troisième Absence, Avatar)
  • Wirot Ponglangka (Première Absence)
  • Samuel St-Aubin (Troisième Absence)

Financement: Conseil des Arts et des Lettres du Québec

Résidences:

Vidéos